Trompettes de la mort

12,00

Trompettes de la mort Séchées

nom latin : CRATERELLUS CORNUCOPIOIDES

C’est un très bon comestible qui se sèche particulièrement bien et peut être réduit en poudre sans inconvénient. Les sujets jeunes peuvent être conservés dans de l’huile aromatisée ou au vinaigre. Les trompettes de la mort se conservent quelques jours au frigo. Elles peuvent aussi être surgelées.

Rupture de stock

Description

Craterellus cornucopioides, en français la Craterelle en forme de corne d’abondanceCorne d’abondance ou Trompette des morts, est un champignon (Fungibasidiomycète de lafamille des Cantharellaceae, présent dans les forêts de l’hémisphère nord.

C’est un champignon comestible, en forme de corne d’abondance comme les chanterelles, entièrement creux et dont l’hyménium n’est pas plissé, au contraire des chanterelles.

Les noms vernaculaires les plus usuels sont Corne d’abondance pour sa forme, Trompette des mortsTrompette de la mort pour sa couleur ou Trompette des Maures par erreur analogique, ou encore Chanterelle noire (anglo-saxon).

Description

Le sporophore qui dépasse rarement 10 cm est très peu charnu et entièrement creux, en forme de trompette (cantharelloïde), évasé en entonnoir avec une marge largement festonnée et irrégulière. La cuticule est couverte d’écailles (squameuse), gris noir à brun sombre ou fauve ; le pied est creux, de la même couleur que le chapeau et s’amincissant à la base. La face externe qui porte l’hyménium onduleux est gris bleuté.

La variété flavicans a des teintes jaunâtres, la sous-espèce roseus des teintes rosées sur le dessus du cornet avec une teinte plus claire du pied10. On distingue encore var. mediosporus, var. crispus, var. parvisporus et var. multiplex.

Deux autres espèces, beaucoup plus petites avec un pied de couleur jaune, ont été décrites notamment sur base de critères géographiques, Craterellus fallax et Craterellus konradii mais la génétique molléculaire n’a pas confirmé ces espèces  et elle les intègre au sein de Craterellus cornucopioides.

Craterellus cornucopioides est proche de Craterellus cinereus dont l’hyménium est plissé. Le genre Pseudocraterellus, et notamment Pseudocraterellus undulatus, s’en distingue par une marge beaucoup plus sinueuse et par un hyménium légèrement strié et par sa couleur brun sur la face intérieure, et plutôt gris sur la face extérieure.

Habitat et distribution

Cette espèce, très répandue, pousse par groupes essentiellement dans les forêts de feuillus (hêtres, chênes, châtaigniers, noisetiers) ou parfois sous les forêts de conifères, appréciant les sols lourds et très humides (argileux, par exemple). Elle apparaît en automne (d’août à novembre)13, et peut être très abondante après de fortes pluies. Ce champignon est parfois difficile à distinguer du sol à cause de sa couleur sombre, de sa petite taille et parce qu’il est souvent recouvert de feuilles mortes.

On le trouve en Amérique du Nord, en Europe, au Japon et en Corée. En Europe, la Trompette de la mort est généralement commune, mais elle semble être rare dans certains pays

Consommation

C’est un très bon comestible qui se sèche particulièrement bien et peut être réduit en poudre sans inconvénient15. Pour sécher les grands exemplaires, on peut les enfiler sur un fil et les suspendre. Les sujets jeunes peuvent être conservés dans de l’huile aromatisée ou au vinaigre. Les trompettes de la mort se conservent quelques jours au frigo. Elles peuvent aussi être surgelées.

 

Informations complémentaires

Poids

Conditionnement

, ,